Avis sur le Canon 1Ds – « La légende »

Le Canon 1Ds est un boîtier photographique reflex professionnel plein format (24X36) de 11,1 mégapixels. Il est sorti en décembre 2002 au prix de 8.700 €. Il est surnommé la légende car il a converti de nombreux photographes professionnels utilisateurs de l’argentique, a passer au numérique. C’est un pur appareil photo, il ne fait pas de vidéo.

Il est le 1er appareil photo numérique qui battait en terme de qualité les appareils utilisant de la pellicule. Il a été construit sur la base du Canon EOS 1D.

Utiliser un 1Ds en 2019 ?

Pourquoi se servir en 2016/2017/2018/2019/2020 d’un appareil si ancien ? Si les effets 3D, hypers nets, hypers piqués, vous lassent. Si vous souhaitez plus de douceur et de velouté pour vos photos, ce boîtier pourrait vous plaire avec son rendu similaire à l’argentique.

Certains disent qu’il faut avoir une solide connaissance de la photo pour l’apprécier. Ce n’est en effet, peut être pas un appareil pour tout le monde (1). Il faut savoir exposer, lire la lumière et faire le traitement des photos (post-production). Ainsi les fichiers raw sont à privilégier pour obtenir la qualité d’image maximale (IQ). En tout cas même si au delà de 800 iso le bruit numérique est présent, il est beau, n’éclate pas les couleurs et reste « gris ». Cela contribue en plus de la douceur, au rendu particulier très apprécié du capteur. Pour profiter pleinement de cette qualité des optiques pro sont recommandées (série L).

Aujourd’hui de certains photographes ne jurent que par le dernier appareil sorti. Ensuite ils appliquent des filtres ou un traitement pour donner un aspect « vintage ». Cela pour atténuer l’effet trop numérique des photos réalisées avec le dernier boîtier de la « mort qui tue ». Avec le 1Ds pas besoin de filtres, pas besoin d’artifices, l’image produite en ajoutant quelques réglage pour mettre sa propre patte a déjà un rendu spécial et vintage.

Le défaut, le poids…

Malgré le poids de ce tank, l’ensemble est équilibré et très agréable à la prise en main, un régal même. Au final c’est un appareil passion, très attachant qui produit, en sachant le maîtriser, de magnifiques images. D’une manière générale la série de boîtiers de type 1Ds, 1Ds mark II et 1DS mark III (et toute la série 1D) est destinée aux photographes (1). Il faut connaître les bases de la photographie pour en tirer le maximum. Même les modèles anciens sont de superbes machines qui peuvent produire des images magnifiques tout en gardant à l’esprit que ce n’est pas le matériel qui fait la photo.

Quelques exemples de photos :

Portraits Canon 1Ds

Et une photo d’un cheval à 1250 iso réalisée le soir après le coucher du soleil, pour montrer le rendu doux avec de la matière. On lit sur certains forums que le 1Ds aurait beaucoup de bruit à sa sensibilité maximale de 1250 iso (en fait cela correspond à un 1600 iso de beaucoup d’autres boitiers selon la courbe DXOmark). Je trouve que le bruit est tout à fait acceptable. Il ressemble à du grain et j’aime beaucoup. Toutes les photos présentées sont faites en raw avec un traitement Lightroom ensuite sans lissage, ni correction du bruit.

1Ds à 1250 iso
1Ds à 100 iso rendu des couleurs
Paysage Canon 1Ds

Notes

(1) Je pense que j’apprécie ce type de boîtier car il fonctionne comme les anciens appareils de type Canon A1, Nikon FE, F4. Après qu’est ce que le meilleur matériel ? sinon celui que l’on a, que l’on garde, qu’on a choisit, qui correspond à ses usages et ses attentes. Aussi, très souvent, les limites ne sont pas le matériel mais sa propre technicité et créativité. Pour moi photographier c’est écrire avec la lumière. Quand il n’y a pas assez de lumière, on se débrouille pour en ajouter ou on déplace le sujet…

Le photo démo officielle fournie par Canon lors de la sortie du 1DS

copyright Canon

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *